L'Histoire du Kathakali

On peut trouver des éléments du Kathakali dans les temples hindous, les rituels anciens et diverses danses qui seraient progressivement apparues entre le second et le seizième siècle.

De nombreux aspects du Kathakali sont plus anciens que les textes et sont fondés sur des traditions antérieures à la littérature. Mais ce n'est qu'au seizième siècle qu'ont été établis les caractères spécifiques du Kathakali, lorsque le Rajah de Kottarakkara, une petite principauté du centre du Travancore, a écrit des pièces inspirées de l'épopée Hindoue dans un malayalam mêlé de sanskrit. C'est ce mélange de sanskrit et de malayalam qui les a rendues accessibles à un public ordinaire. Jusque là les représentations étaient données en sanskrit pur que seul un petit nombre de personnes pouvaient comprendre. Le Kathakali en tant que style unique de drame chorégraphié a émergé des danses traditionnelles anciennes et est devenu une forme de théâtre populaire.

Les pièces étaient jouées par des acteurs appartenant à la cour du Rajah, non seulement dans les temples et à la cour mais également dans la demeure des seigneurs féodaux. Cette nouvelle forme d'art (appelée Ramanattam) est devenue populaire dans toutes les régions où l'on parlait le malayalam. Les seigneurs féodaux de Malabar ont commencé à rivaliser d'efforts pour attirer la meilleure troupe de Kathakali et cette compétition a contribué à accélérer le développement de cet art sur une courte période de temps.