La scène

Le Maquillage

Il y a dans le Kathakali différentes sortes de maquillage : pacha, kathi, thadi, kari et minukku qui représentent les qualités de satwa (la piété), raja (la passion) et thamasic (le vice). Le maquillage utilise les cinq couleurs naturelles : jaune, vert, rouge, noir et blanc. Le pouvoir des couleurs appliquées sur chaque partie du visage peut être ressentie intérieurement par l'acteur. Cela le transforme alors en son personnage, lui permettant ainsi de porter ce personnage et ses émotions à une hauteur sublime et de transmettre la même intensité aux spectateurs.

Le Costume

Le costume est semblable pour les quatre catégories pacha, kathi, thadi, et kari. Mais la couleur du costume et la forme de la couronne – qu'elle soit ronde (kesabharam) ou longue (mudi) – doivent être choisies en fonction de la nature du personnage. Des hanches au cou, les costumes des personnages féminins sont similaires pour tous les caractères, et ils n'ont pas de couronne. Ils ont habituellement la tête recouverte d'un tissu (urumal), semblable au voile porté par les Gopikas dans Krishna - Gopika rasaleela, et par les femmes nobles dans les légendes et les épopées. Le costume du personnage masculin minukku est d'un autre côté particulièrement simple.

La scène

La scène du Kathakali est un lieu sacré où la danse cosmique exécutée fait fusionner le corps, les sens, la sagesse, l'esprit et l'âme par une méditation et une dévotion intenses appelées Kathakali. L'élément le plus important sur la scène est une lampe à huile avec deux flammes qui est placée en plein centre de la scène. Derrière la lampe, il y a un rideau mobile à cinq couleurs appelé maya (illusion). Les chanteurs et les joueurs de maddalam et de chenda se tiennent derrière le rideau. Tout cela constitue une représentation parfaite du Kathakali.. La représentation basée sur les légendes et les épopées commence avec un certain nombre de rituels initiaux tels que souffler dans une conque (samkha nadam), shudha madhalam, thodayam, purappadu, et melappadam.